Les Affaires – Se faire du bien un test à la fois!

Cet article a été publié originalement sur Les Affaires par Marie-Pierre Frappier

Est-ce que vous pétez le feu ou vos batteries sont à terre ? «Voici plein de trucs de pro» et des «gestes à garder ou à adopter pour booster votre moral» ! Voilà une des nombreuses réponses que vous pourriez obtenir en remplissant le test de santé psychologique qu’Intelligence illuxi a élaboré avec la Société de transport de Montréal (STM). Mais il y a mieux. Vous pourriez faire personnaliser ce questionnaire pour votre entreprise afin d’obtenir des solutions adaptées à votre secteur.

« Le Test qui fait du bien a tellement été un succès avec la STM que nous avons décidé de l’offrir à un prix quand même modique à toutes les entreprises et les organisations », mentionne Philippe Richard Bertrand, associé et chef de la croissance chez Intelligence illuxi, en entrevue avec Les Affaires.

Depuis le lancement de sa version «entreprise» cette semaine, Illuxi cumule les appels. « Ça va de la PME aux grandes sociétés, mais c’est déjà un succès !», selon Philippe Richard Bertrand. « Les gens peuvent voir ce que ça donne gratuitement sur le site de la STM, mais ils n’auront pas accès aux données détaillées. Quand nous prenons le contrat pour une organisation, nous adaptons le test aux couleurs de celle-ci et nous personnalisons les résultats en PDF à donner aux employés ».

Internet déborde de suggestions afin de prendre soin de sa santé mentale, encore davantage depuis le début de la pandémie de COVID-19. Ce sont toutefois des solutions générales, qui ne sont pas adaptées au milieu dans lequel une personne évolue. « Nous ce qu’on fait, selon le type de réponses, c’est que nous allons relier ça aux ressources de l’entreprise déjà mises en place, comme les programmes d’aide aux employés, des articles et des « peps talk » qui parlent à une équipe ou un secteur précis », stipule Philippe Richard Bertrand.

Ça va [bien] aller
Philippe Richard Bertrand mentionne que leur outil fait la différence en s’intéressant non pas au bonheur en entreprise, mais bien à la santé mentale de l’employé. « À ce jour, aucun de nos clients n’a pas rendu le test obligatoire et notre taux de participation est de 80% », dit-il. « Les tests sont réellement confidentiels — nous regroupons les équipes trop petites pour les rendre encore plus anonymes — et la plupart des entreprises en ont sélectionné deux par employés pour pouvoir les sonder plus tard dans l’année, pour faire un suivi».

En effet, « la personnalisation du Test qui fait du bien permet non seulement aux entreprises d’aider leurs employés, gestionnaires et dirigeants à prendre action rapidement, mais aussi d’établir à plus long terme des stratégies de prévention en fonction des besoins réels de leurs employés », a mentionné Marc-André Lanciault, chef des technologies d’Illuxi, par voie de communiqué.

Concocté avec entre autres l’aide de Catherine Boulos, psychologue et coach professionnelle, le questionnaire virtuel d’auto-évaluation confidentiel salue les gestes bénéfiques déjà posés par l’employé et ceux qui seraient en mesure de l’aider. Le test s’intéresse au moral, au niveau d’énergie et d’activité physique, et surtout aux solutions à mettre en pratique pour mieux se sentir.

Les 5 plateformes virtuelles approuvées par Niché

Cet article a été publié originalement
sur le site de Niché

Depuis les derniers mois, notre équipe s’est affairée à trouver les meilleures plateformes d’événements virtuels pour nos clients. De la recherche, des rencontres fournisseurs et de la compilation de données, nous en avons fait beaucoup!

Dans un marché en perpétuel changement, il est parfois difficile de s’y retrouver. De nombreuses entreprises ont développé de nouvelles offres permettant de répondre à une demande grandissante pour l’événementiel virtuel et bien que toutes les plateformes aient leur particularité, choisir la bonne pour votre événement peut s’avérer un véritable casse-tête.

Dans cet article, vous en apprendrez plus sur cinq entreprises, dont les quatre premières sont québécoises, qui ont attiré notre attention par leur offre de service et leur plateforme d’événements virtuels qui répondent à plusieurs de nos critères de base et qui amèneront vos prochains événements à un niveau professionnel!

 

1. illuxi

Le virtuel, l’équipe d’illuxi connaît bien ça. Même avant la pandémie, la plateforme se spécialisait dans la formation en ligne. La transition s’est donc faite tout naturellement et leur plateforme permet maintenant de supporter des événements virtuels en tout genre.

illuxi vous permet de construire un microsite pour votre événement et d’y héberger tout votre contenu tel que la programmation, des vidéos disponibles sur demande, et plus encore.

Si vous avez une séance en direct qui doit être filmée en studio, l’équipe possède son propre studio à l’interne qui vous permet à lla fois de capter ET de diffuser votre événement en toute confiance sur leur plateforme, tout ça au même endroit!

Ce que nous aimons particulièrement d’illuxi, c’est la prise en charge complète de la plateforme par son équipe. Après avoir établi tous vos besoins de façon précise, l’équipe se charge du reste. Vous n’aurez jamais à jouer le rôle du programmeur. De plus, l’équipe assure le soutien technique avant, pendant et après l’événement, et ce, 24/7. Chaque événement virtuel a son technicien attitré.

illuxi vous permet de :

  • gérer vos invitations et communications, et même de les segmenter selon différentes catégories de participant·e·s;
  • offrir un agenda à vos participant·e·s;
  • faire des séances en direct ou en préenregistré;
  • personnaliser à 100 % votre plateforme;
  • obtenir l’aide d’une équipe technique complète avant, pendant et après votre événement;
  • tourner dans un studio professionnel, à même leurs locaux;
  • avoir accès à une plateforme similaire à Zoom pour le réseautage et les tables rondes, sans quitter la plateforme;
  • d’encourager l’entreprenariat féminin puisque l’entreprise est détenue et dirigée à 100 % par une femme!

2. Connexion

Connexion.tv est une plateforme de diffusion multiservice sécurisée qui permet d’organiser plusieurs types d’événements en ligne. Aucun téléchargement n’est nécessaire, aucune application non plus puisque la plateforme est une solution infonuagique accessible via votre navigateur Internet.

Une solution innovante, surtout lors d’activités qui requièrent des éléments de réseautage. Sa particularité réside dans son service de tables virtuelles qui permet de discuter en sous-groupes et de passer d’une table à l’autre. Ce service rend le réseautage en ligne beaucoup plus convivial et permet une expérience plus proche de la réalité. Vous vous souvenez, lorsqu’il était possible de passer dire bonjour à vos invité·e·s de table en table lors d’un gala? Connexion vous permet de revivre à peu près le même sentiment en ligne et en toute sécurité!

Connexion offre également le service de salon d’exposition qui permet de louer des kiosques virtuels directement sur la plateforme. L’exposant peut lui-même ajouter le matériel qu’il souhaite rendre disponible. Le jour de l’événement, les participant·e·s peuvent interagir directement avec la personne responsable du kiosque grâce à une vidéoconférence. Cette option est une excellente façon de monétiser votre événement. En plus des kiosques virtuels, Connexion permet l’incorporation de logos et autres contenus visuels dans le but d’augmenter la visibilité des commanditaires. Une autre opportunité de monétisation pour les organisateurs d’événements.

Connexion vous permet de :

  • faire des séances en direct ou en préenregistré;
  • réseauter plus naturellement grâce à un système de tables virtuelles;
  • poser des questions soit par écrit ou en prenant la parole par vidéo et interagir avec les conférenciers en direct;
  • organiser un salon d’exposant permettant des interactions entre les kiosques et les participant(es);
  • avoir accès à une équipe qui connaît très bien le milieu de l’événementiel et ses besoins spécifiques;
  • produire un encan silencieux;
  • avoir accès à des studios de diffusion et à du matériel audiovisuel.

3. Total Events

L’équipe de Total Events vous offre deux options qui conviendront à des types d’événements précis.

La première, appelée le Lobby, est un microsite conçu pour vos événements. Ainsi, si vous choisissez de diffuser votre événement en direct sur Facebook, YouTube ou une autre plateforme de diffusion semblable, tous vos liens peuvent être hébergés dans votre lobby afin de rendre l’information plus facilement accessible auprès de vos participant·e·s. Prenez note que vous ne pourrez pas diffuser à partir de la plateforme. Il vous faudra effectuer toutes vos opérations sur des applications et sites externes tels que Zoom, Teams ou sur YouTube et Facebook pour retransmettre des conférences en direct.

La deuxième option vous permet d’accueillir vos participant·e·s dans un monde virtuel où chaque personne peut se créer un avatar pour se déplacer à travers votre événement, comme si elle y était vraiment. Ce système permet de naviguer dans l’espace construit pour votre événement, d’y entendre les bribes de conversation autour de vous, d’asseoir votre avatar dans une salle et même de converser avec une autre personne en vous joignant à son avatar dans une zone dédiée au réseautage. Cette option est très intéressante pour donner un aspect de jeu vidéo et d’interactivité à votre événement si votre concept s’y prête bien.

Dans les deux options, vous n’aurez qu’à fournir le matériel graphique statique pour que l’équipe de Total Events l’intègre au site. En ce qui concerne la version avec avatar, l’équipe prend en charge la création de la plateforme 3D.

Le lobby Total Events vous permet de :

  • offrir un agenda détaillé permettant de se rendre facilement vers vos différentes sessions;
  • créer du contenu bilingue;
  • personnaliser votre interface selon votre identité de marque;
  • avoir accès à un studio et une équipe technique ayant plusieurs années d’expérience en événementiel.

La version 3D de Total Events vous permet de :

  • faire de la webdiffusion et des événements en direct;
  • créer un agenda personnalisable;
  • créer des avatars propres à chaque participant;
  • personnaliser votre « univers » virtuel selon vos besoins;
  • avoir des groupes de discussion impliquant plusieurs conférenciers et des breakout rooms grâce aux avatars;
  • avoir accès à un studio et une équipe technique ayant plusieurs années d’expérience en événementiel;
  • créer des zones dédiées à vos commanditaires.

4. Creativ Live

La plateforme Creativ Live propose une interface simple d’utilisation et une équipe dévouée au succès de votre projet. Puisque c’est l’équipe même de la compagnie qui a développé la plateforme, elle est personnalisable et peut facilement être adaptée à vos besoins.

Il suffit d’établir vos préférences au préalable avec l’équipe chargée de votre projet. Que ce soit en préenregistrement ou en direct, une équipe technique complète sera mise à votre disposition pour s’occuper de l’aiguillage, de la diffusion et même de la planification en amont de votre événement.

L’entreprise mère, Creativ Nation, a l’habitude d’organiser des événements d’envergure. Son équipe pourra vous offrir son soutien et ses conseils pour la programmation de votre plateforme et la tenue de votre conférence, congrès, ou tout autre événement.

Bien que l’entreprise possède trois studios d’enregistrements disponibles pour vos événements, son équipe mobile peut se déplacer pour préenregistrer ou transmettre en direct vos conférences, congrès, ateliers et spectacles.

Ce qu’on aime particulièrement de Creativ Live, c’est de pouvoir segmenter les participant×e×s et leur offrir du contenu adapté, allant du premier courriel d’invitation provenant de la plateforme jusqu’aux séances auxquelles ils·elles ont accès. L’envoi d’un code unique permet de segmenter le type de participant·e et assure aussi un degré de sécurité supplémentaire.

Creativ Live vous permet de :

  • créer une interface personnalisable selon vos couleurs et votre image;
  • faire de la webdiffusion et des événements en direct à même la plateforme;
  • créer un agenda personnalisable, proposer un « chat », une section Q&R ainsi qu’un support en temps réel pour les participante·s lors de l’événement;
  • avoir des groupes de discussion impliquant plusieurs conférenciers ainsi que des breakout rooms, tables rondes, salles d’ateliers et salons d’exposants pour le réseautage, directement sur la plateforme;
  • gérer vos invitations et vos communications à même la plateforme en plus de pouvoir segmenter vos participant·e·s;
  • faire de la traduction simultanée;
  • obtenir l’appui d’une équipe d’experte·s dans leur studio ou sur place grâce à leur équipe mobile

5. Hopin

Hopin, c’est une plateforme qui permet de personnaliser vous-même toutes les caractéristiques propres à votre événement. Grâce à une interface simple, vous pourrez modifier les différentes composantes de votre projet, allant de la webdiffusion au livestream. La plateforme est bilingue en majorité et est simple d’utilisation.

La plateforme vous permet de programmer des séances sur la scène principale, le stage, pour des conférenciers invités, mais aussi de prévoir des groupes de discussion à plusieurs conférenciers qui peuvent s’alterner durant une même séance. Sur la scène principale, la communication est unidirectionnelle, mais il est possible de faire entrer une autre personne de l’assistance pour qu’elle puisse, par exemple, poser une question. En ce qui concerne les sessions, elles permettent aux expert·e·s d’accueillir des participant·e·s en mode spectateur. Si vous le désirez, les sessions peuvent même être programmées par les utilisateurs de la plateforme pour créer des rencontres et des sessions de travail collaboratives.

La fonction de réseautage est également une caractéristique intéressante puisqu’elle permet d’échanger par visioconférence avec un·e autre participant·e sans avoir à quitter la plateforme. De plus, en activant le modèle « speed dating », le réseautage peut se faire aléatoirement ou selon certaines contraintes pour favoriser les rencontres entre les personnes d’une même région, de niveaux hiérarchiques différents, et plus encore. Ainsi, vous permettez à vos participant·e·s de rencontrer d’autres personnes qu’ils·elles n’auraient pas été portées de contacter naturellement.

Hopin vous permet de :

  • faire de la webdiffusion et des événements en direct;
  • créer un agenda personnalisable grâce à la segmentation;
  • gérer vos invitations et vos communications à même la plateforme en plus de pouvoir segmenter vos participant·e·s par le choix de billets;
  • avoir des groupes de discussion à plusieurs conférenciers et des breakout rooms;
  • permettre à vos participant·e·s de réseauter plus naturellement grâce au système de « speed meeting ».

Choisir la bonne plateforme est primordial et ce ne sont plus les choix qui manquent. Pour assurer le succès de votre événement, considérez vos éléments non négociables, puis vous pourrez trier les différentes options selon vos besoins. L’équipe Niché peut vous accompagner dans vos démarches, contactez-nous!

 

Cet article a été publié originalement sur le site de Niché

Innovation illuxi – Prompt

Lorsque la pandémie a frappé le Québec en 2020, l’équipe illuxi a saisi l’opportunité de l’appel à idées COVID-19 de Prompt pour développer son projet d’intelligence artificielle pour l’apprentissage en ligne.

Grâce à ce projet financé par le MEI Économie Québec et Prompt, nous avons pu développer des outils permettant l’optimisation et l’individualisation des parcours de formation tout en offrant des coûts optimaux.

Nous vous invitons à regarder cette vidéo qui met en lumière ce magnifique projet d’innovation et notre tout aussi magnifique présidente Geneviève Desautels.

Le pivot d’illuxi face à la crise

Geneviève Desautels, fondatrice d’illuxi explique notre pivot vers l’utilisation de notre plateforme pour héberger une multitude de contenus différents, allant des formations aux événements virtuels, en passant par la télé-médecine et les balados.

 

Place aux femmes entrepreneures !

Texte original : Les Affaires

La TD est une pionnière en matière d’inclusion. La mission du nouveau segment femmes entrepreneures est simple : Faciliter la réussite et la croissance des affaires des femmes entrepreneures. Comment? Grâce à la collaboration et la formation.

De la parole aux actes

L’objectif est d’habiliter et d’outiller les banquiers commerciaux, de leur fournir les outils et ressources dont ils auront besoin pour mieux repérer les femmes entrepreneures et communiquer avec elles. Nous voulons également les sensibiliser aux différences de genre pour influencer positivement leurs interactions avec nos clients actuels et potentiels.

Soucieuse de la cohérence entre l’objectif et les moyens d’action, la TD a mandaté illuxi, une entreprise détenue à 100 % par Geneviève Desautels, pour donner aux banquiers une formation spécialisée de calibre international qui favorisera une plus grande considération envers les femmes entrepreneures. Et l’équipe d’illuxi s’est entourée d’expertes du Réseau des Femmes d’affaires du Québec et de WeConnect International, ainsi que de représentantes de ONU Femmes (programme We Empower).

Si la TD a voulu rehausser les compétences des banquiers commerciaux, c’est d’abord pour en faire des ambassadeurs qualifiés officiels de sa stratégie à l’égard des entrepreneures, et aussi, dans le contexte de rareté de main-d’œuvre, pour fidéliser les banquiers affectés à l’équipe qui servirait en priorité la clientèle d’affaires féminine. Cela est également lié à la nécessité de nouer et d’entretenir une relation de confiance avec la personne ou l’équipe qui les accompagne face aux défis financiers et autres qui jalonnent leur parcours entrepreneurial.

Une solution technologique à un problème technique

En offrant une solution technologique à un problème technique ( le manque de temps et d’argent pour la formation professionnelle ), illuxi contribue au 4e des « Objectifs de développement durable » des Nations unies : assurer une éducation inclusive et équitable de qualité, et promouvoir l’apprentissage, tout au long de la vie, pour tous.

Les banquiers qui termineront la formation avec succès pourront accoler fièrement leur badge de « Banquiers accrédités Femmes entrepreneures » à leur signature. Ils obtiendront d’ailleurs également une attestation à cet effet s’ils réussissent l’examen de connaissances portant sur les thématiques du parcours de formation, à savoir :

• Prendre conscience de ses biais inconscients envers les femmes entrepreneures

• Se familiariser avec les ressources offertes aux entrepreneures (autres que le financement)

• Développer les compétences relationnelles nécessaires pour répondre à leurs besoins et attentes

Ces banquiers savent maintenant accompagner les femmes entrepreneures au-delà des solutions financières qui font partie du portefeuille de services de la TD. Grâce à leurs compétences relationnelles, aux réseaux qu’ils mettent au service des entrepreneures et aux partenariats que la TD a forgés avec plusieurs organisations nationales et internationales, une femme entrepreneure, peu importe son secteur d’activité, peut compter sur les banquiers TD pour trouver des solutions avec elle, que son entreprise soit en démarrage, en croissance ou à maturité. Ce parcours de formation immersive et interactive a permis de propulser à un niveau supérieur l’évolution culturelle de la TD, une évolution favorisant l’expression du plein potentiel des femmes qui y travaillent.

Le futur de l’apprentissage, c’est maintenant!

Par Geneviève Desautels

Cet article a été publié originalement sur Les Affaires

Cela fait belle lurette que je m’intéresse à la question de l’apprentissage immersif et interactif, communément appelé «jeu sérieux » ou «formation immersive».

C’est que, des recherches le montrent depuis des années, les formations par le jeu sérieux permettent de réduire considérablement le temps – donc l’argent – dépensé en formation, tout en rehaussant l’efficacité des apprentissages par un fort engagement des apprenants.

Concrètement, l’idée est de plonger l’apprenant dans une situation fictive semblable à celle qu’il pourrait rencontrer au travail. Il est alors confronté à des problèmes concrets qu’il se doit de résoudre. Mais attention : chaque problème n’a pas qu’une solution permettant de se tirer d’affaire; au contraire, les solutions choisies par l’apprenant entraînent des conséquences imprévues, de sorte que la formation immersive rend compte de la complexité des situations rencontrées sur le terrain.

Tout au long de la formation, les apprenants sont poussés à faire des choix, lesquels orientent la suite des événements. À un peu à la manière d’une histoire «dont vous êtes le héros», les apprenants deviennent des acteurs de la formation plutôt que des spectateurs. En temps réel, les participants voient leurs indicateurs évoluer, ce qui leur permet de mesurer l’impact de leurs choix et d’ainsi ajuster leurs décisions ultérieures en conséquence.

Cette approche permet d’augmenter le sentiment de compétence et la motivation du participant. Flexible et adaptée à la réalité du monde du travail actuel, elle accélère l’apprentissage puisque la formation se déroule dans un contexte simulant un environnement de travail réel.

L’apprenant est alors au centre du dispositif de formation, et est activement engagé dans l’élaboration de ses apprentissages et dans le développement de ses compétences.

Le jeu sérieux se présente souvent sous la forme de courtes capsules. Ces dernières permettent de se frotter à des problèmes fréquemment rencontrés dans le cadre du travail. Mieux, elles invitent à réfléchir de manière structurée sur l’expérience virtuelle vécue, et donc sur leurs différents comportements dans la vie réelle. C’est donc là un bon moyen de faire une évaluation sommative de l’acquisition de concepts utiles dans le quotidien au travail.

Bref, la formation immersive agit ainsi comme un accélérateur d’expérience de travail.

Un gain pour tout le monde

Les plateformes des entreprises de technologies spécialisées dans ce type de formation permettent de récolter de précieuses données :

  • Pour les employés, celles-ci peuvent leur permettre de s’améliorer, après avoir analysé leurs points faibles et leurs points forts.
  • Pour les employeurs, celles-ci permettent d’établir un plan d’action global, après avoir analysé les points faibles et les points forts de leur entreprise.
  • Pour les formateurs et les chercheurs, le big data obtenu grâce à la compilation de l’ensemble des données ainsi récoltées peut leur permettre de faire des avancées en matière de management.

Selon LinkedIn, la croissance des entreprises est positivement corrélée à l’augmentation des investissements dans la formation en ligne. Et tout particulièrement à ceux effectués en lien avec l’acquisition et le développement des «soft skills», à l’image du leadership.

D’où ma joie lorsque j’ai découvert, il y a quelques semaines, que les approches immersives gagnaient en popularité de manière foudroyante lorsqu’il s’agissait de mesurer les compétences et les habiletés. Un exemple : la récente initiative de rendre ainsi plus objectifs et complets les examens d’admission SAT (Scholastic Assessment Test) et ACT (American College Test) auxquels sont soumis les étudiants qui veulent entrer dans les collèges et universités américains.

Une question d’audace

À 27 ans, Rebecca Kantar est une femme au parcours entrepreneurial impressionnant. Elle a comme ambition de révolutionner la façon dont on enseigne, et évalue ainsi les méthodes d’apprentissage à toutes les étapes des parcours scolaires et universitaires. Elle clame que le système d’éducation n’est pas adapté à la réalité du monde du travail et que le jeu sérieux est un pas dans la bonne direction.

Un des nombreux objectifs de Rebecca Kantar est d’améliorer la fiabilité des tests d’entrée pour, entre autres, réduire les possibilités de tricherie – un fléau qui gagne en ampleur, selon un article du Bloomberg Businessweek.

Son approche suscite l’attention. La fondatrice d’Imbellus, une start-up de Los Angeles qui a levé 25 M$ US de financement, vient en effet de recevoir de l’appui de la firme de consultation mondiale McKinsey & Company, laquelle a décidé de faire «jouer» ses consultants à l’échelle de la planète.

Inspirant, n’est-ce pas?

Voilà pourquoi je nous invite à nous laisser inspirer par ce qui se fait de bon et par ce qui transforme le milieu de la formation et du développement des compétences. À regarder du côté de la formation immersive, qui permet à la fois d’enseigner et d’évaluer le savoir-faire, le savoir-être et même savoir faire-faire dans le cas des gestionnaires.

À quand des tests d’embauche pour évaluer à la fois les compétences, les habiletés et l’adéquation des valeurs, non plus par des entrevues, mais par une simulation virtuelle?

À quand des examens d’entrée au sein des ordres professionnels qui sont non seulement dynamiques et branchés sur la réalité du monde du travail, mais aussi à même de mesurer les compétences techniques et les «soft skills»?

À quand des programmes de formation continue en entreprise et au sein des ordres professionnels qui susciteront l’engagement des apprenants grâce à la flexibilité, l’attractivité et la pertinence de leurs contenus?

À quand des parcours de formation en entreprise accessibles dans la langue de prédilection de l’apprenant et disponibles au moment propice?

À quand des programmes de formation qui n’imposent plus de déplacer à l’extérieur de l’entreprise un grand nombre d’employés et de gestionnaires? Et qui permettent d’éviter les sempiternelles batailles pour les salles disponibles au sein de la boîte?

À quand un enseignement immersif au sein de notre système éducatif, auquel on accorde une juste valeur en crédits?

À quand le moment où professeurs et formateurs se serviront des données prédictives issues des plateformes technologiques, histoire d’adapter leurs cours en conséquence?

Bref, à quand la réalité virtuelle comme moyen d’apprentissage?

La technologie est déjà là, y compris en français. Il nous reste à apprivoiser collectivement ces nouveaux outils, et à ainsi sauver temps et argent, tout en augmentant notre capital de compétences individuel et collectif.

Oui, le futur de l’apprentissage, c’est maintenant!

Quand la formation professionnelle s’inspire d’Angry Birds

Par François Perreault

Cet article a été publié originalement le 4 mars 2019
dans le Journal de Montréal

Qui aurait cru que le jeu vidéo Angry Birds servirait d’inspiration à des formations professionnelles ? Il est pourtant à la source d’illuxi, une entreprise qui forme employés et cadres sur des situations courantes en milieu professionnel.

Alors chez Hydro-Québec, Geneviève Desautels cherchait une façon de réinventer les formations destinées au personnel et aux patrons pour se démarquer des présentations PowerPoint et des autres webinaires.

C’est après avoir noté comment plusieurs adultes autour d’elle s’amusaient avec Angry Birds qu’elle a décidé de combiner le jeu à la formation. Ainsi est née l’entreprise illuxi, qu’elle préside aujourd’hui.

De vrais enjeux

Avec sa méthode, l’utilisateur regarde des vidéos de 15 à 45 minutes présentant des simulations sur divers thèmes (habiletés de gestion, cannabis au travail, gestion de crise, harcèlement, parité, diversité).

Marc-André Lanciault
Chef de la technologie

Au fil du scénario, on lui pose des questions sur des situations potentielles. La trame narrative évolue ensuite en fonction du choix.

Par exemple, un cadre qui informe son personnel de compressions à venir gagnera des points sur le plan de la transparence, mais verra en contrepartie la motivation de ses employés baisser. Le scénario prendra une tournure différente s’il choisit de ne pas révéler la situation.

« Comme dans la réalité, nous présentons les relations de cause à effet d’une prise de décision, indique Marc-André Lanciault, associé et chef de la technologie d’illuxi. De fait, nous nous intéressons aux zones grises. Par exemple, si un employé se présente au travail en sentant le cannabis, un patron doit pouvoir réagir au-delà des règles et des lois, en s’adaptant à la situation. »

Des choix plus audacieux

Pour M. Lanciault, le mariage du jeu et des situations propres au monde du travail est plus naturel qu’on le pense.« Des recherches en neuroscience ont démontré que l’humain apprend quatre fois mieux en situation de jeu que par des méthodes traditionnelles, indique-t-il. Parce qu’il s’agit d’une simulation, les gens se montrent plus audacieux qu’ils le seraient en réalité, car il n’y a pas de véritable enjeu. Ils découvrent donc l’impact de leurs choix sans conséquence néfaste. »